Toutes les ressources Ecardenville-sur-Eure 20 résultats (9ms)

Écardenville, etc.

H288 , 1708-1745 , Aubevoye ; Bizay-sur-Ecardenville-sur-Eure ; Croix-Saint-Leufroy (La), abbaye ; Ecardenville-sur-Eure ; Gaillon ; Saint-Aubin-sur-Gaillon  

Bail à ferme de la dîme de Bizay sur Écardenville et de celle de Bizay sur la Croix-Saint-Leufroi, passé par l'abbé de la Croix à Nicolas Villez pour le prix annuel de 70 livres. Bail de la dîme « nommée vulgairement le Mommerel » passé par le même pour le prix annuel de 30 livres (1708) ; — bail à ferme « des rivière, pescherie, isles et islots » sis en la paroisse d'Écardenville, passé par l'abbé de la Croix à Nicolas Le Cœur et à Pierre Lanfray, pour le prix annuel de 150 livres ; — bail des dîmes de Gaillon, Saint-Aubin et Aubevoye, passé pour le prix annuel de 1450 livres (1712).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Croix-Saint-Leufroi (Ordre de Saint-Benoît)

Écardenville, etc.

H288 , 1708-1745 , Aubevoye ; Bizay-sur-Ecardenville-sur-Eure ; Croix-Saint-Leufroy (La), abbaye ; Ecardenville-sur-Eure ; Gaillon ; Saint-Aubin-sur-Gaillon  

Bail à ferme de la dîme de Bizay sur Écardenville et de celle de Bizay sur la Croix-Saint-Leufroi, passé par l'abbé de la Croix à Nicolas Villez pour le prix annuel de 70 livres. Bail de la dîme « nommée vulgairement le Mommerel » passé par le même pour le prix annuel de 30 livres (1708) ; — bail à ferme « des rivière, pescherie, isles et islots » sis en la paroisse d'Écardenville, passé par l'abbé de la Croix à Nicolas Le Cœur et à Pierre Lanfray, pour le prix annuel de 150 livres ; — bail des dîmes de Gaillon, Saint-Aubin et Aubevoye, passé pour le prix annuel de 1450 livres (1712).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Croix-Saint-Leufroi (Ordre de Saint-Benoît)

1756-1760

1 B 386 , 1756-1760 , Ecardenville-sur-Eure ; Evreux — Bailliage ; Evreux — Saint-Léger ; Saint-André  

En particulier : tentative d'assassinat contre François de La Fontaine, laboureur à Ecardenville (1757) - vols à Saint-André (1737-1759) - libelle diffamatoire intitulé Vies et mœurs des chefs des clergé et fabrique de Saint-Léger d'Evreux (1757-1758).

Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 1 B-Bailliage et siège présidial, vicomté et prévôté d'Évreux > Bailliage, causes criminelles > Procédures > Procédures criminelles diverses

1756-1760

1 B 386 , 1756-1760 , Ecardenville-sur-Eure ; Evreux — Bailliage ; Evreux — Saint-Léger ; Saint-André  

En particulier : tentative d'assassinat contre François de La Fontaine, laboureur à Ecardenville (1757) - vols à Saint-André (1737-1759) - libelle diffamatoire intitulé Vies et mœurs des chefs des clergé et fabrique de Saint-Léger d'Evreux (1757-1758).

Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 1 B-Bailliage et siège présidial, vicomté et prévôté d'Évreux > Bailliage, causes criminelles > Procédures > Procédures criminelles diverses

Vente par Jean de Forest à Jean Saulnier de deux pièces de vigne contenant 37 perches et demie, situées à Écardenville et relevant de messieurs « de Coulmolins » en leur seigneurie d'Écardenville, pour le prix de 100 livres tournois (1669) ; – donation à la fabrique par Marie Le Pelletier, veuve de Pierre Dumont, de 25 perches de terre labourable situées près de l'église d'Autheuil et de 17 perches situées à Écardenville, triège du Requigny (1725).

G576 , 1669-1725 , Autheuil ; Ecardenville-sur-Eure ; Requigny (triège de, à Ecardenville-sur-Eure)  
Contexte :
Églises paroissiales > Écardenville-sur-Eure

Vente par Jean de Forest à Jean Saulnier de deux pièces de vigne contenant 37 perches et demie, situées à Écardenville et relevant de messieurs « de Coulmolins » en leur seigneurie d'Écardenville, pour le prix de 100 livres tournois (1669) ; – donation à la fabrique par Marie Le Pelletier, veuve de Pierre Dumont, de 25 perches de terre labourable situées près de l'église d'Autheuil et de 17 perches situées à Écardenville, triège du Requigny (1725).

G576 , 1669-1725 , Autheuil ; Ecardenville-sur-Eure ; Requigny (triège de, à Ecardenville-sur-Eure)  
Contexte :
Églises paroissiales > Écardenville-sur-Eure

Copie informe de la traduction d'une charte du comte de Meulan (Robert IV) concédant divers privilèges et franchises dans l'étendue de ses domaines aux religieux de Bourgachard demeurant au prieuré du Bosc (1187-1193) ; – id., d'un accord passé en 1270 entre les religieux du prieuré de Bourgachard, d'une part, Amauri de Meulan, chevalier, Marguerite, sa femme, Renaut de Maulévrier, écuyer, Jeanne du Neubourg, sa femme, Agnès, veuve de Payen de Torigny, chevalier, d'autres parts, au sujet des droits d'usage dans la forêt du Neubourg, dont la possession est confirmée aux religieux du prieuré ; – baux à ferme d'un trait de dîme à Écardenville, et de deux pièces de terre, situées à Iville et à Vitot, appartenant au « prieuré de Notre-Dame-du-Bosc, en la forêt du Neubourg, membre dépendant du prieuré conventuel de Saint-Lô du Bocachard » (1602-1741) ; – minute d'une requête adressée aux administrateurs du département de l'Eure par Jean-Louis Vanier, prêtre, « titulaire de la chapelle de N. D. de Croixmare et du Bosc, située au château du Champ-de-Bataille », à l'effet d'obtenir la modération des impositions dont la municipalité du Neubourg avait frappé les biens qu'il possédait dans cette paroisse à cause de son prieuré.

H956 , XIIe-1790 , Bourg-Achard (Prieuré de Saint-Lô de) ; Ecardenville-sur-Eure ; Neubourg (Forêt du) ; Neubourg (Le) ; Notre-Dame-de-Croix-Mare (Chapelle de) ; Notre-Dame-du-Bosc (Chapelle de), sise au Château du Champ-de-Bataille ; Notre-Dame-du-Bosc (Prieuré de) en la forêt du Neubourg  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Notre-Dame-du-Bosc

Copie informe de la traduction d'une charte du comte de Meulan (Robert IV) concédant divers privilèges et franchises dans l'étendue de ses domaines aux religieux de Bourgachard demeurant au prieuré du Bosc (1187-1193) ; – id., d'un accord passé en 1270 entre les religieux du prieuré de Bourgachard, d'une part, Amauri de Meulan, chevalier, Marguerite, sa femme, Renaut de Maulévrier, écuyer, Jeanne du Neubourg, sa femme, Agnès, veuve de Payen de Torigny, chevalier, d'autres parts, au sujet des droits d'usage dans la forêt du Neubourg, dont la possession est confirmée aux religieux du prieuré ; – baux à ferme d'un trait de dîme à Écardenville, et de deux pièces de terre, situées à Iville et à Vitot, appartenant au « prieuré de Notre-Dame-du-Bosc, en la forêt du Neubourg, membre dépendant du prieuré conventuel de Saint-Lô du Bocachard » (1602-1741) ; – minute d'une requête adressée aux administrateurs du département de l'Eure par Jean-Louis Vanier, prêtre, « titulaire de la chapelle de N. D. de Croixmare et du Bosc, située au château du Champ-de-Bataille », à l'effet d'obtenir la modération des impositions dont la municipalité du Neubourg avait frappé les biens qu'il possédait dans cette paroisse à cause de son prieuré.

H956 , XIIe-1790 , Bourg-Achard (Prieuré de Saint-Lô de) ; Ecardenville-sur-Eure ; Neubourg (Forêt du) ; Neubourg (Le) ; Notre-Dame-de-Croix-Mare (Chapelle de) ; Notre-Dame-du-Bosc (Chapelle de), sise au Château du Champ-de-Bataille ; Notre-Dame-du-Bosc (Prieuré de) en la forêt du Neubourg  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Notre-Dame-du-Bosc

Sentence rendue par Pierre Alorge, écuyer, sieur d'Écardenville, lieutenant général civil et criminel du bailliage de Gisors et président au siège présidial d'Andely, permettant aux Pénitents du Petit-Andely de poursuivre les détenteurs des titres et des meubles ainsi que les débiteurs dudit couvent (1610) ; — délibération au sujet d'un prêt de 50 écus consenti par le couvent des Pénitents du Petit-Andely à celui de Louviers, « pour continuer la construction de l'église dudit couvent de Louviers, pour en sauver la charpente qui périt faulte d'estre employée, la maison n'ayant plus d'argent pour payer les ouvriers » (1661) ; — « mémoire de ce qui a esté employé aux réparations de l'église des religieux Pénitents d'Andely, de l'argent de Genneviefve Oudart qui se monte à la somme de trois cent livres, par ordre des supérieurs, comme il se voit dans les ordonnances de l'année 1692 » (1693) ; —transport consenti au profit des Pénitents du Petit-Andely par Annibal-François Lhuillier, écuyer, sieur de Précy, et Claude-Louis de Beauvais, écuyer, seigneur de Lamaury, d'une rente de 100 livres, moyennant un capital de 2,000 livres (1751).

H1196 , 1610-1751 , Andelys (Les) ; Andelys (Les), Les Pénitents (Couvent) ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Ecardenville-sur-Eure ; Gisors ; Lamaury (fief de) ; Louviers ; Petit-Andely (le) ; Précy (fief de)  

Sentence rendue par Pierre Alorge, écuyer, sieur d'Écardenville, lieutenant général civil et criminel du bailliage de Gisors et président au siège présidial d'Andely, permettant aux Pénitents du Petit-Andely de poursuivre les détenteurs des titres et des meubles ainsi que les débiteurs dudit couvent (1610) ; — délibération au sujet d'un prêt de 50 écus consenti par le couvent des Pénitents du Petit-Andely à celui de Louviers, « pour continuer la construction de l'église dudit couvent de Louviers, pour en sauver la charpente qui périt faulte d'estre employée, la maison n'ayant plus d'argent pour payer les ouvriers » (1661) ; — « mémoire de ce qui a esté employé aux réparations de l'église des religieux Pénitents d'Andely, de l'argent de Genneviefve Oudart qui se monte à la somme de trois cent livres, par ordre des supérieurs, comme il se voit dans les ordonnances de l'année 1692 » (1693) ; —transport consenti au profit des Pénitents du Petit-Andely par Annibal-François Lhuillier, écuyer, sieur de Précy, et Claude-Louis de Beauvais, écuyer, seigneur de Lamaury, d'une rente de 100 livres, moyennant un capital de 2,000 livres (1751).

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Pénitents d'Andely

Sentence rendue par Pierre Alorge, écuyer, sieur d'Écardenville, lieutenant général civil et criminel du bailliage de Gisors et président au siège présidial d'Andely, permettant aux Pénitents du Petit-Andely de poursuivre les détenteurs des titres et des meubles ainsi que les débiteurs dudit couvent (1610) ; — délibération au sujet d'un prêt de 50 écus consenti par le couvent des Pénitents du Petit-Andely à celui de Louviers, « pour continuer la construction de l'église dudit couvent de Louviers, pour en sauver la charpente qui périt faulte d'estre employée, la maison n'ayant plus d'argent pour payer les ouvriers » (1661) ; — « mémoire de ce qui a esté employé aux réparations de l'église des religieux Pénitents d'Andely, de l'argent de Genneviefve Oudart qui se monte à la somme de trois cent livres, par ordre des supérieurs, comme il se voit dans les ordonnances de l'année 1692 » (1693) ; —transport consenti au profit des Pénitents du Petit-Andely par Annibal-François Lhuillier, écuyer, sieur de Précy, et Claude-Louis de Beauvais, écuyer, seigneur de Lamaury, d'une rente de 100 livres, moyennant un capital de 2,000 livres (1751).

H1196 , 1610-1751 , Andelys (Les) ; Andelys (Les), Les Pénitents (Couvent) ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Ecardenville-sur-Eure ; Gisors ; Lamaury (fief de) ; Louviers ; Petit-Andely (le) ; Précy (fief de)  

Sentence rendue par Pierre Alorge, écuyer, sieur d'Écardenville, lieutenant général civil et criminel du bailliage de Gisors et président au siège présidial d'Andely, permettant aux Pénitents du Petit-Andely de poursuivre les détenteurs des titres et des meubles ainsi que les débiteurs dudit couvent (1610) ; — délibération au sujet d'un prêt de 50 écus consenti par le couvent des Pénitents du Petit-Andely à celui de Louviers, « pour continuer la construction de l'église dudit couvent de Louviers, pour en sauver la charpente qui périt faulte d'estre employée, la maison n'ayant plus d'argent pour payer les ouvriers » (1661) ; — « mémoire de ce qui a esté employé aux réparations de l'église des religieux Pénitents d'Andely, de l'argent de Genneviefve Oudart qui se monte à la somme de trois cent livres, par ordre des supérieurs, comme il se voit dans les ordonnances de l'année 1692 » (1693) ; —transport consenti au profit des Pénitents du Petit-Andely par Annibal-François Lhuillier, écuyer, sieur de Précy, et Claude-Louis de Beauvais, écuyer, seigneur de Lamaury, d'une rente de 100 livres, moyennant un capital de 2,000 livres (1751).

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Pénitents d'Andely

Plainville.

H936 , 1492-1785 , Abernon (fief d') ; Bernay (ville) ; Bosc-le-Comte (fief du) ; Ecardenville-sur-Eure ; Iville-près-le-Neubourg ; Maupas (de Malo passu), Prieuré de Saint-Nicolas de Maupas ; Origny (fief d') ; Richeville  

Aveux rendus aux prieurs de Maupas par les tenanciers du fief de Plainville : Jean Le Michel, écuyer, sieur de Richeville (1690), Nicolas Roussel, grénetier du grenier à sel de Bernay, et Jean Roussel, sieur d'Origny, son père (1661), Gilles d'Irlande, écuyer, sieur d'Abernon, tuteur de Jacob d'Irlande, écuyer, fils et héritier d'Alexandre d'Irlande (1625), Antoine d'Irlande, écuyer, sieur du Bosc-le-Comte, Alexandre et Adrien d'Irlande, ses frères (1652), Michel d'Irlande (1698), Jacques-Alexandre Bessin, curé de Plainville (1784), Sébastien Chanu, écuyer (1563), Saturnin Chanu, écuyer (1579), Jean Chanu, écuyer, curé de Plainville (1609), etc.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Maupas

Plainville.

H936 , 1492-1785 , Abernon (fief d') ; Bernay (ville) ; Bosc-le-Comte (fief du) ; Ecardenville-sur-Eure ; Iville-près-le-Neubourg ; Maupas (de Malo passu), Prieuré de Saint-Nicolas de Maupas ; Origny (fief d') ; Richeville  

Aveux rendus aux prieurs de Maupas par les tenanciers du fief de Plainville : Jean Le Michel, écuyer, sieur de Richeville (1690), Nicolas Roussel, grénetier du grenier à sel de Bernay, et Jean Roussel, sieur d'Origny, son père (1661), Gilles d'Irlande, écuyer, sieur d'Abernon, tuteur de Jacob d'Irlande, écuyer, fils et héritier d'Alexandre d'Irlande (1625), Antoine d'Irlande, écuyer, sieur du Bosc-le-Comte, Alexandre et Adrien d'Irlande, ses frères (1652), Michel d'Irlande (1698), Jacques-Alexandre Bessin, curé de Plainville (1784), Sébastien Chanu, écuyer (1563), Saturnin Chanu, écuyer (1579), Jean Chanu, écuyer, curé de Plainville (1609), etc.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Maupas

Mandement de Jean de la Mare, vicomte de Pont-de-l'Arche, prescrivant aux sergents de sa vicomte de laisser jouir les religieux de la Croix-Saint-Leufroi des biens et droits dont ils ont fourni le dénombrement (1390) ; – aveux et dénombrements du temporel de l'abbaye, produits par les religieux en 1419, 1450 et 1464 ; fragments d'un dénombrement de 1582 et d'une enquête par témoins, de même date, sur les fiefs appartenant à l'abbaye. Le dénombrement de 1464 énumère comme il suit les principales possessions de l'abbaye : « ung fief tenu par demy baronnie... Et est icelui fief assis ès villes et paroisses dudit lieu de la Croix, auquel lieu est assis le corps de nostre dite église, d'Escardenville, de Fontaines Heudebourg, de Champenart, La Liègue et leurs appartenances... Avec les patronnages desdits lieux de la Croix, Escardenville, Fontaines Heudebourg, Champenart et La Liègue ; item, ung fief noble en la ville de Cailli avec le patronnage de l'église dudit lieu... ; item, ung fief noble assis ès paroisses Notre-Dame d'Yville et de Saint-Richier d'Espegart, et s'estend ès dites paroisses et à Cesseville et ès parties d'environ en la vicomte de Beaumont le Rogier..., avec le patronnage desdites églises Notre-Dame d'Yville et Saint-Richier... ; item, ung fief noble avec ung hostel dit prieuré et le patronnage de l'église, assis en la paroisse de Venables... ; item, le patronnage de l'église Saint-Pierre du Tronq... ; item, ung autre fief assis en la vicomté du Pont-de-l'Arche, en la chastellerie du Valdreuil, et s'estend ès paroisses Notre-Dame et Saint-Cyr dudit Valdreuil et ès parties d'environ ; item, ung manoir et ses appartenances assis en ladite vicomte de Gisors, en la paroisse Saint-Marcel de Longueville ; item, ung fief noble et ung manoir et coulombier à pié, avec le patronnage de l'église de Saint-Julien des Chaignes, assiz en ladite paroisse des Chaignes ; item, ung hostel dit prieuré avec le patronnage de l'église de Saint-Martin de Passel... ; item, ung hostel dit prieuré et le patronnage de l'église Saint-Souplis de Sailli... ; item, une granche avec le patronnage de l'église Saint-Denis du Breul, en la prévosté de Meulent ; item, ung hostel et coulombier dit prieuré assis en la vicomte d'Exmes, en la paroisse Saint-Pater de Tournay, avec le patronnage de l'église ; item, un fief noble avec ung hostel dit prieuré, assis en la paroisse Saint-Remy de Bezu et Basincourt, arec le patronnage de l'église dudit lieu de Saint-Remy ; item, en la paraisse de Thony a lieu et wide place où souloit avoir manoir... Et deux acres de vigne du corps dudit manoir ; item, la granche Sainte-Croix assise en la chastellerie de Gaillon, avec les patronnages des églises Saint-Aubin dessus Gaillon ; item, le patronnage de Saint-Martin de Dardez ; item, le patronnage Saint-Andrieu d'Autouillet ; item, une maison assise au vielz bourg de Vernon auprez de la porte Chanterayne, d'un bout à la Grant Rue et d'autre bout à la ruePotart ; item, en l'éveschié de Coustances, ès isles de Guernesis, ung hostel dit prieuré, nommé Saint-Michiel de la Royfrarie, en la paroisse de Saint-Pierre Port ».

H281 , Authouillet ; Bazincourt ; Beaumont-le-Roger ; Bézu ; Cesseville ; Chaignes ; Chapenard ; Coutances ; Croix-Saint-Leufroy (La), abbaye ; Dardez ; Ecardenville-sur-Eure ; Epégard ; Exmes (Vicomté d') ; Fontaine-Heudebourg ; Gaillon ; Gisors ; Iville-près-le-Neubourg ; Liègue (Saint-Julien-de-la) ; Meulan ; Pacel (à Pacy-sur-Eure) ; Pont-de-l'Arche, ville ; Saint-Aubin-sur-Gaillon ; Saint-Marcel-de-Longueville, près Vernon ; Tosny ; Tournay ; Troncq (Le) ; Vaudreuil (Le) ; Venables ; Vernon (La Porte-Chantereine) ; Vernon (Ville de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Croix-Saint-Leufroi (Ordre de Saint-Benoît)