Donation à la fabrique par Marguerite de Sorel, veuve d'Eustache de Merelessart, « gouverneur pour le Roy des ville et château du Pont-de-l'Arche », de quatre pièces de terre sises à Léry (1663) ; – acceptation par la fabrique du projet de transport en l'église de Pont-de-l'Arche d'une fondation faite en la communauté des religieuses du monastère de Saint-Antoine de cette ville par l'ayeul de Jean-Nicolas Le Cordier de Boisenval, receveur des tailles de l'élection de Pont-de-l'Arche, « ledit monastère étant prest à être supprimé et réuni à l'abbaye de Saint-Nicolas de Verneuil » (1741) ; – bail à ferme des terres appartenant à la fabrique ; –« mémoire et devis de l'ouvrage d'une table d'autel et tabernacle pour mettre en l'église du Pont-de-l'Arche ».

G1044 , 1663-1741 , Léry ; Pont-de-l'Arche (Prieuré de Saint-Antoine) ; Pont-de-l'Arche (Religieuses de Sainte-Antoine) ; Pont-de-l'Arche (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Pont-de-l'Arche

Vente aux Pénitens de Pont-de-l'Arche par Charles Du Lux, écuyer, sieur de la Coste, demeurant à Léry, de deux maisons et de leurs dépendances, sises à Pont-de-l'Arche, près des fortifications, pour le prix de 2,450 livres (1653) ; – id., par Jean Le Boulanger, ancien avocat aux juridictions royales de Pont-de-l'Arche, demeurant à Louviers, d'une maison et de ses dépendances, sise à Pont-de-l'Arche, rue de la Geôle, pour le prix de 700 livres tournois (1664) ; – id., par Jean Huault, écuyer, directeur des Aides de l'Élection de Pont-de-l'Arche, d'une petite maison attenante à leur couvent, rue de la Geôle, pour le prix de 600 livres (1754).

H1222 , 1652-1788 , Coste (fief de la) ; Léry ; Louviers ; Pont-de-l'Arche (Couvent de Pénitents de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Pénitents de Pont-de-l'Arche

Vente par Robert de Clerc à Guillaume Le Vavasseur, d'une rente de26 sous assignée sur sa tenure du Marché, « in omni tenemento meo quod est in Marcato », pour le prix de 11 livres tournois (1133) ; – donation à l'abbaye par Burrelon et Jeanne, sa femme, de la paroisse Saint-Pierre des Damps, d'une rente de 12 deniers assignée sur des terres sises aux Damps (1312. Charte détériorée et incomplète) ; – contrats de vente entre particuliers de maisons et de terres sises aux Damps et relevant de l'abbaye de Bonport à cause de l'office du portier de l'abbaye (XVIe siècle). – (Trente-neuvième liasse de l'inventaire de 1784.).

H195 , 1238-1626 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Damps (Les) ; Léry  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Cession et vente à l'abbaye par Bernard Lenfant, de Tournedos, d'un gord à Tournedos, appelé le gord Morel, et d'une acre de terre dans l'île devant Tournedos (Février 1232 a. s.) ; – vente à l'abbaye par Aceline, fille de Guillaume Helloin, de deux parts d'une vergée de terre située dans l'île devant l'église des Damps (mars 1258 a. s.) : – baux à fieffé de diverses terres situées sur les bords et dans les îles de la Seine, aux Damps et à Pont-de-l'Arche (1284-1357) ; – contrats de vente entre particuliers de terres sises à Tournedos, à Poses, à Léry et à Portejoie (XVIe-XVIIe siècle). – (Trente-quatrième liasse de l'inventaire de 1784.).

H192 , 1232-1734 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Ile de Tournedos (L'), devant Tournedos ; Ile-des-Damps (L'), sise devant les Damps ; Léry ; Porte-Joie ; Poses  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Attestation de G..., archevêque de Reims, notifiant qu'au temps où le roi Richard d'Angleterre avait fondé l'abbaye de Bonport, avant de partir pour son voyage d'outre-mer, il avait fait don, entre autres choses, à ladite abbaye, du moulin de Poses avec ses dépendances et de tous les revenus qui lui appartenaient sur la Seine, depuis Pont-de-l'Arche jusqu'à l'extrémité de la vallée du Vaudreuil. (Cette charte, qui n'est pas datée, peut être attribuée avec vraisemblance à Guillaume-Aux-Blanches-Mains, archevêque de Reims de 1176 à 1202) ; – copie informe de la confirmation par Philippe-Auguste, roi de France, d'un accord intervenu entre l'abbaye de Saint-Ouen de Rouen et l'abbaye de Bonport au sujet du moulin de Poses et des dîmes du clos de Léry (Pont-de-l'Arche, 1216) ; – enquête par témoins sur la banalité du moulin de Poses, faite auprès des habitants de Poses par le baillide l'abbaye de Saint-Ouen et par le prieur de Bonport (1337) ; – copie d'une requête adressée au Roi et à son Conseil par Louis Colbert, abbé commendataire de Bonport, afin de rentrer en possession « du trou ou pertuis de Poses », sur l'emplacement de l'ancien moulin de l'abbaye, « pour faire la conduitte des vaisseaux de marchandises montant et descendant la rivière, en tel cas requis et accous-tumé, aux droits et émollumens y attribuez, » etc. (s. d. 1692). – (Trente-sixième liasse de l'inventaire de 1784.).

H193 , 1200-1692 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Clos-de-Léry (Le), sis à Léry ; Gisors ; Léry ; Poses (le Moulin de) ; Poses (le trou au Perthuis de) ; Reims ; Rouen (Abbaye Saint-Ouen de) ; Rouen (ville) ; Vaudreuil (Le)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Déclarations fournies devant Jean-Baptiste Vallée, sieur du Parc, lieutenant général civil et criminel du Pont-de-l'Arche, juge délégué de l'intendant de Rouen, par le curé et les trésoriers de l'église de Léry, des fiefs, garennes, volières, pressoirs, etc., existant dans l'étendue de la paroisse. Ces déclarations mentionnent les fiefs de La Heuze, de Montpoignant, de Bonport, du Chancelier et de La Serpe, la pêcherie de la rivière, affermée 140 livres, et le passage de ladite rivière relevant du domaine du Roi, affermé 40 livres, une garenne contenant neuf acres appartenant à madame de La Cour des Bois, cinq volières, un pressoir, enfin la dîme de la paroisse appartenant au cardinal de Bouillon comme abbé de Saint-Ouen de Rouen.

G818 , 1673 , Bon-Port (abbaye de) ; Chancelier (fief du), à Léry ; Heuze (le fief de La) ; Léry ; Montpoignant ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Rouen (Abbayes, monastères : Saint-Ouen) ; Serpe (fief de la)  
Contexte :
Églises paroissiales > Léry

Bail des fermes de l'abbaye situées à Tostes, passé à Gilles et à Thomas Dugard, père et fils, pour le prix annuel de 1320 livres, 40 boisseaux de blé, 4 chapons, et 4 poulets (1770) ; – procès-verbal d'adjudication du bail du Glos-au-Moine, des terres labourables et prairies sises sur les paroisses de Léry, Poses, Les Damps, Portejoie, Saint-Pierre et Saint-Étienne-du-Vauvray, appartenant à l'abbaye, passé à Jean-Baptiste Fleury, marchand aubergiste à Léry, pour le prix principal de 900 livres (1785).

H191 , 1770-1786 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Clos-au-Moine (Le), situé à Léry ; Damps (Les) ; Gord-Morel (Le), sis à Tournedos ; Léry ; Porte-Joie ; Poses ; Saint-Etienne-du-Vauvray ; Saint-Pierre-du-Vauvray ; Tostes ; Tournedos  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Ordonnance rendue « en la vicomte de Léry, tenue au Pont-de-l'Arche pour madame Catherine de France, royne d'Angleterre » par Jean de Lou-raille, vicomte dudit lieu, portant mandat d'assignation à douze habitants de Saint-Étienne-du-Vauvray dans la cause pendante entre les trésoriers de la fabrique et Jean Baron au sujet d'une rente de 2 sous 6 deniers tournois, due par ce dernier à la fabrique (8 janvier 1427, n. s.) ; – transaction passée entre la fabrique, d'une part et Lucas Barat, d'autre part. (La fabrique abandonne audit Barat la possession et la jouissance d'une demi-acre de terre située à Saint-Pierre-du-Vauvray, « vers la Bastille », à charge par celui-ci de payer une rente de 2 sous 6 deniers, 1478) ; – obligation d'une rente annuelle de 14 livres, passée au profit de la fabrique par Nicolas Février, écuyer, sieur du Tôt et de Crémonville, Marie-Catherine, Catherine-Louise, Françoise et Anne-Thérèse Février, ses filles, héritières de feu Louise Thorel, « pour se maintenir en la propriété, possession et jouissance d'un banc estant dans l'église de ladite paroisse, placé à costé de la chapelle de la Sainte-Vierge, dans lequel banc toute leur famille se sont placés depuis un long temps et sous lequel ladite feue demoiselle Louise Thorel, épouse dudit sieur du Tôt, a été inhumée » (1700).

G1186 , 1426-1739 , Crémonville (hameau de Sainte-Etienne-du-Vauvray) ; Léry ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Saint-Etienne-du-Vauvray ; Saint-Pierre-du-Vauvray ; Tot (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Étienne-du-Vauvray

Baux à fieffé de terres sises à Léry, passés par l'abbaye à Jean Goujon, Nicole Boterel, Guillaume Dutot, Pierre Bonté, Nicole Tièce (1304), Colin Levèque (1376), et Richard Lefèvre (1384) ; – reconnaissance au profit de l'abbaye par Jean de Gondreville dit Le Gaie, de Léry, d'une rente de 8 sous tournois assignée sur une masure située à Léry (1303). – (Quarante-neuvième liasse de l'inventaire de 1784.).

H198 , 1303-1384 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Léry  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Donation à l'abbaye par Robert, dignitaire (persona) de l'église de Louviers, de 10 sous de rente assignés sur divers habitants de Poses (1217) ; – vente à l'abbaye par Vincent Borgeise, d'une acre de terre sise à Poses, triège du Champ-Florentin, pour le prix de 6 livres tournois (1246) ; – id., par Richard Anffrie, de Poses, d'un gord appelé le gord Agoulant, pour le prix de 10 livres tournois (1262) ; – bail à fieffé passé par le prieuré des Deux-Amants à Jean Ozenne, de Poses, delà moitié d'une île de la Seine appelée l'île Pirouart, moyennant une rente annuelle de 20 sous tournois (Février 1516, a. s.) ; –contrats de vente entre particuliers de terres situées à Poses, dans l'île Adeline et dans l'île du Trait, etc. (XVIe-XVIIe siècle.) – (Trente-septième liasse de l'inventaire de 1784.).

H194 , 1217-1604 , Adeline (l'île) situé à Poses ; Agouland (Le Pors) sis à Pors ; Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Champ-Florentin (Le), sis à Poses ; Deux-Amants (Prieuré des) ; Florentin (Le Champ), sis à Poses ; Léry ; Trait (L'île du), sise à Poses  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Aveux rendus par la fabrique : au chapitre cathédral de Beauvais pour une vergée de terre relevant de la seigneurie d'Ailly, – aux chanceliers de l'église de Rouen (1683-1779), pour des terres relevant du fief du Chancelier « qui s'étend dans les paroisses de Léry, Valdreuil, Incarville et autres lieux », –à Pierre-Armand Le Vicomte, premier président des Requêtes du parlement de Normandie (1751), pour des terres relevant de la seigneurie de Folleville, –à Jean-Baptiste « de Challon », gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi (1654), à Thomas Le Gendre, écuyer (1695-1722) et à Jean-Louis Portail, président à mortier honoraire du parlement de Paris (1759), pour une pièce de terre sise à Incarville et relevant du fief de Maigremont, –à Claude Le Roux, baron d'Acquigny (1675), aux enfants mineurs de Robert Le Roux (1697), et à Pierre-Robert Le Roux (1764-1785), pour une vergée et demie de terre labourable relevant de la seigneurie du Mesnil-Jourdain, –à Charles-Alexandre de La Touche, chevalier (1785), pour le cimetière de Saint-Germain et la maison du vicaire, relevant du fief de Saint-Germain, –à Jean et Jean-Nicolas Le Cheron (1738-1780), pour une maison et des terres relevant du fief de la Salle du Bois.

G860 , 1654-1785 , Acquigny ; Beauvais (ville de) ; Chancelier (fief du), à Léry ; Folleville ; Incarville ; Léry ; Louviers ; Maigremont (fief de) ; Mesnil-Jourdain (Le) ; Rouen (Parlement de) ; Salle-du-Bois (fief à Saint-Etienne-du-Vauvray) ; Vaudreuil (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Louviers > Saint-Germain

Déclaration et aveux rendus par la fabrique, par Charles de Villers (1716) et par Jacques-Vincent-Edmond Derson-Duplessis (1756), curés de la paroisse, à Antoine Portail, président à mortier au parlement de Paris, seigneur du Vaudreuil, Léry et dépendances (1716), à l'abbaye de Bonport, possédant le fief de l'Eau, « qui consiste dans la moitié de la rivière de Seine, à prendre du côté de la ville du Pont-de-l'Arche, depuis le pont de ladite ville jusqu'au fossé de Lormaye », et à Anne-Louis-Roger de Becdelièvre, seigneur du Port-Pinché (1773), pour les terres de la fabrique et de la cure relevant de la seigneurie du Vaudreuil et des fiefs de l'Eau et du Port-Pinché, « lequel s'étend ès paroisses de Portejoie, Tournedos, Poses, Saint-Pierre et Saint-Étienne de Vauvray, Notre-Dame du Vaudreuil, Saint-Ouen de Léry et ès environs ; » – donations de terres à la fabrique par Louis Legendre, au nom de Mathieu Legendre, son père, et par Jean Morel ; – bail de onze pièces de terres appartenant à la fabrique, affermées pour le prix total de 33 livres en 1669.

G1352 , 1690-1773 , Bon-Port (abbaye de) ; Léry ; Lormay (lieu-dit), à Pont-de-l'Arche ; Paris (Parlement de) ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Porte-Joie ; Port-Pinché (Le), fief ; Poses ; Saint-Etienne-du-Vauvray ; Saint-Pierre-du-Vauvray ; Tournedos-sur-Seine ; Vaudreuil (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Tournedos-sur-Seine