Toutes les ressources Saint Michel 19 résultats (12ms)

Confrérie de Saint-Michel.

G1554 , 1729 , Beaubray  

Constitution au profit de la confrérie, par Georges Métayer, d'une rente de 56 sous tournois, au capital de 56 livres.

Contexte :
Confréries > Beaubray

Saint-Michel-de-la-Haye.

H833 , 1736 , Calheudrie (ferme de la), sis à Saint-Michel-de-la-Haye ; Saint-Michel-de-la-Haye  

Bail de la ferme de la Calheudrie, située à Saint-Michel-de-la-Haye, passé par les religieux de Bourg-Achard à Richard Cousin, laboureur, moyennant un fermage annuel de 350 livres.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Bourg-Achard

Selles.

H729 , 1505-1790 , Préaux (Abbaye de Saint-Pierre de), Bénédictins de Saint-Maur ; Préaux (Paroisse Saint-Michel en)  

Titres d'une rente de 24 sous assignée sur des terres situées paroisse de Selles, au profit de la chapelle Saint-Michel fondée dans l'église de l'abbaye de Préaux.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Pierre de Préaux (Ordre de Saint-Benoît)

Titres de propriété, procès-verbal d'arpentage et transaction concernant dix-sept acres trente-six perches de terre situées sur la paroisse de Saint-Michel de Préaux et relevant de l'abbaye de Saint-Léger de Préaux, acquises par les Carmélites de Jacques Boissel, premier huissier audiencier au siège de la vicomté de Pont-Audemer, suivant contrat du 15 février 1720.

H1516 , XVIIIe siècle , Pont-Audemer (Carmélites de) ; Préaux (Abbaye de Saint-Léger de) ; Préaux (Paroisse Saint-Michel en)  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Carmélites de Pont-Audemer

Bail passé par Martin Saintard, prêtre, curé du Mesnil-Jourdain et titulaire du prieuré de Saint-Michel-des-Vignes, situé au hameau de Saint-Michel, paroisse de Saint-Thomas d'Évreux, aux prêtres du séminaire d'Évreux, « des deux salles dépendantes de la maison prieurale de Saint-Michel, donnantes sur cette ville d'Évreux, et du jardin de ladite maison, à la charge pour les preneurs de dire ou faire acquitter 52 messes par an, à quoy ledit sieur bailleur est obligé en sa dite qualité et de payer les décimes » imposées sur ledit prieuré.

G160 , 1752 , Evreux (Hameaux, fiefs : Saint-Michel des Vignes) ; Evreux (Saint-Thomas) ; Evreux, Grand Séminaire ; Mesnil-Jourdain (Le)  
Contexte :
Grand séminaire d'Évreux

Bernay (prieuré ou chapelle de Saint-Michel du Mont-Milon, paroisse Sainte-Croix).

H119 , 1724-1725 , Bernay, Prieuré de Saint-Michel du Mont-Milon, paroisse Sainte-Croix ; Orbec  

Pièces de procédure et sentence de la vicomte d'Orbec et Bernay, rendue dans l'instance pendante entre Jean Le Prévost, curé de Sainte-Croix, demandeur, d'une part, dom Nicolas Levesque, religieux bénédictin, titulaire de la chapelle Saint-Michel du Mont-Milon, l'abbaye de Bernay et Jacques Taupin, fermier de la ferme dudit prieuré, défendeurs, d'autre part, au sujet des droits de dîme sur ladite ferme.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bernay

Puiseux.

H1398 , 1266 , Pontoise ; Puiseux ; Saint-Michel (Prieuré de), près Vernon ; Trésor (Abbaye du)  

Sentence prononcée par le prieur de Saint-Michel, près Vernon, juge délégué par le légat, dans la cause pendante entre l'abbaye, d'une part, et Étienne Manseborc, de Pontoise, d'autre part au sujet du payement d'une rente de 5 sous léguée à l'abbaye par Béatrice, veuve de Jean Le Moine, chevalier, et assignée sur ses revenus de Puiseux. Le jugement condamne Étienne Manseborc à acquitter cette rente et à payer à l'abbaye cinq années d'arrérages arriérés.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)

Comptes des trésoriers de la fabrique. « Pour avoir achepté deux calices d'estain... 6 sous. Pour quatre pots de vin, tant pour la Cène que pour la communion de Pasques... 17 sous. » Dépenses pour la refonte de la petite cloche de l'église (1621). État des acquisitions de meubles, d'ornements et de vases sacrés, ainsi que des réparations de l'église, depuis 1712 jusqu'à 1736. – On a transcrit à la fin du registre : 1° les noms des frères et sœurs des confréries de Notre-Dame, de Saint-Gilles, de Sainte-Anne, de Saint-Michel et de l'Adoration perpétuelle. « Le 19 de septembre 1742 sont arrivez du Mont-Saint-Michel Mathurin Linot, qui est le roy, Jacques Nasard, Claude Mouton, Michel Le Simple et Nicolas Prévotel, lesquels ont présenté leur certificat de pèlerinage » ; 2° l'inventaire des ornements, linges et autres meubles de l'église paroissiale du Sacq, dressé en 1672.

G1123 , 1613-1784  
Contexte :
Églises paroissiales > Sacq (Le)

Testament de Jean Trognon, chirurgien à Valcorbon, léguant à la fabrique une rente de 4 livres tournois (1684). Reconnaissance par Louis Trognon, héritier de Jean, des rentes par lui dues à la fabrique en conséquence de la fondation ci-dessus et des donations faites par Catherine de Silly, veuve de Claude Trognon, en 1633, et par Michel Trognon, sieur de Saint-Michel, en 1661 ; – donation à la fabrique, à charge de services religieux, par Françoise Royer, veuve de Louis Canu, d'une somme de 120 livres « qu'il convient fournir et payer par ladite paroisse pour avoir les livres nécessaires ordonnez estre levées par arrest de Sa Majesté adressé à ladite paroisse, suivant lequel, après que le sieur curé, trésorier et habitans ont examiné entre eux le fonds et revenu de ladite église, ils ont trouvé qu'il n'y a aucuns deniers au coffre de la dite églize, attendu que le revenu d'icelle églize est très médiocre » (1729) ; – remise à la fabrique par Pierre Gilles, curé de Bionval, exécuteur testamentaire d'Antoine Boulanger, ancien curé de Valcorbon, au nom de ce dernier, de quatre pièces de terre situées à Guiseniers, acquises au prix de 200 livres de Nicolas Suzey, vigneron, demeurant à Gasny, détenu prisonnier ès prisons royalles de Vernon, requeste de Jean Lamy, vigneron audit lieu, pour cas civil, ledit Suzey fait venir entre les deux guichets par le concierge, déclarant qu'il ne fait ladite vente que pour le tirer desdites prisons et pour satisfaire et payer ledit Lamy des frais faits jusqu'à ce jour » (1731).

G1396 , 1684-1738 , Bionval ; Gasny ; Guiseniers ; Val-Corbon (Le) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Valcorbon

Préaux (Notre-Dame et Saint-Michel de).

H1314 , 1584-1776 , Fortin (La Fontaine), située à Notre-Dame-de-Préaux ; Mort-Dou (le Moulin du), sis à N.-D. De Préaux, dans l'enclos des Religieuse ; Pont-Authou ; Préaux (Abbaye de Saint-Léger de) ; Préaux (Paroisse de N.-D. de) ; Préaux (Paroisse Saint-Michel en) ; Vif-Dou (Le), ruisseau à Notre-Dame-de-Préaux ; Vif-Dou (Moulin du), l'enclos, des Religieuses de Préaux  

Contrat d'échange entre André Saffré, curé de la première portion de la paroisse Saint-Michel de Préaux, d'une part, et Jean Dupont, procureur du Roi en l'Élection de Pont-Audemer, d'autre part, d'un terrain sur lequel était construit l'ancien presbytère depuis longtemps inhabité, contre un autre terrain contenant 65 perches (1684) ; — procès-verbal de visite par les officiers de la vicomté de Pont-Authou et de Pont-Audemer de deux cours d'eau appelés le Mort-Dou et le Vif-Dou prenant naissance à la fontaine Fortin, située paroisse de Notre-Dame de Préaux, et dont l'un alimentait le moulin à faire de blé farine situé dans l'enclos des religieuses de Préaux ; dressé à l'occasion des contestations soulevées entre l'abbesse de Préaux, d'une part, et Mesdemoiselles Dupont, filles de Jean Dupont, procureur du Roi en l'Election de Pont-Audemer, d'autre part, au sujet de l'entretien desdits cours d'eau (1700) ; — sentence de réunion à la baronnie de Saint-Léger de Préaux de plusieurs pièces de terre mouvantes de ladite baronnie (1717) ; — aveu rendu à l'abbaye par Pierre de Malleville, écuyer, pour un fief appelé l'aînesse Dujardin, situé paroisse Saint-Michel de Préaux et mouvant de la seigneurie de Saint-Léger de Préaux (1775).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Léger de Préaux (Ordre de Saint-Benoît)

Évreux.

H1353 , 1224-1763 , Aviron ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Evreux (Chapitre d') ; Evreux (Ville) ; Fayauls (Les), hameau d'Evreux ; Saint-Michel-des-Vignes (hameau de), sis paroisse Saint-Thomer, à Evreux ; Verclives  

Vidimus et confirmation par Richard de Bellevue, évêque d'Évreux, de la charte par laquelle Roger Vilain, clerc, renonçait au profit d'Agnès, abbesse, et du couvent de Saint-Sauveur, à tous ses droits prétendus sur une vigne située au-dessus de Witheclive, moyennant le payement d'une somme de 60 sous tournois (1224) ; — vente à l'abbaye par Lorence de la Rivière, Robert Le Moine et Agnès, sa femme, d'une rente de 4 sous tournois assignée sur une maison et un courtil situés dans la rue Saint-Sauveur, à Évreux, pour le prix de 30 sous tournois (1317) ; — jugement du Présidial d'Évreux rendu dans le procès pendant depuis 1551 « entre les huict chanoynes de l'ancienne fondation de l'église cathédrale Notre-Dame d'Évreux, demandeurs à clameurs de haro, d'une part, et les relligieuses, abbesse et couvent de Saint-Sauveur d'Évreux, défenderesses audit haro, d'autre part, pour le descord de la dixme des grains que les dits demandeurs disoyent leur apartenyr et avoir esté prinse et perceue par lesdites défenderesses sur neuf pièces de terre labourable scituez au triège ou plaine nommé Les Fayaulx, assis près ceste ville d'Évreux... » (1560). La sentence condamne les huit chanoines et les déboute de leur demande ; — « projet de l'aveu que doit Madame l'abbesse de Saint-Sauveur à Monseigneur l'Évêque d'Évreux » pour des terres et des vignes situées au hameau de Saint-Michel, paroisse Saint-Thomas d'Évreux, et dans la paroisse d'Aviron (XVIIe siècle) ; — bail à ferme passé par l'abbaye à Nicolas Adam, vigneron, d'« une maison, masure et jardin contenant environ cinq vergées, plantées en partie d'arbres fruitiers, scis au hameau de Saint-Michel-des-Vignes, et de quatre pièces de terre labourable situées paroisses Saint-Thomas d'Évreux et d'Aviron, moyennant un prix de fermage annuel de 36 livres (1745) ; — autorisation accordée par Marie-Anne de la Rochefoucauld Cousages, abbesse de Saint-Sauveur, à Pierre Fessard, de faire enlever et de vendre le bloc qu'il avait tiré de la carrière située sous les vignes de l'abbaye, « eu égard à la pauvreté dudit Fessard et indigence de sa famille » (1755).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Chapelle de Saint-Christophe, desservie dans l'église cathédrale d'Évreux.

G66 , 1395-1665  

Pièces de procédure produites au parlement de Rouen par maître Jacques Roisset, prêtre, chapelain de la chapelle de Saint-Christophe, « contre maître François Langer, clerc tonsuré, ci-devant pourvu de ladite chapelle, appelant comme d'abus de la procédure contre lui faite et de sa destitution de ladite chapelle. » – Copies d'une bulle de Benoit XIII (1395) et des lettres patentes de François Ier (Évreux, mai 1540) et de Louis XIII (1610) accordant ou confirmant au chapitre le droit de collation des chapelles de Saint-Antoine, de Saint-Fiacre, de Saint-Eustache, de Saint-Jean, de Saint-Martin, de Saint-Michel, des Anges et Vierges, de Sainte-Marguerite, de Saint-Jacques, de Saint-Christophe, de Saint-Michel in Turri et des deux chapelles d'Aubevoye, « l'une dédiée au ténoriste et l'autre au sous-chantre ; » – procédures poursuivies par le promoteur du chapitre contre les chapelains qui n'observaient pas la résidence ; – formule du serment des chapelains ; – copies de collations de chapelles de la cathédrale en faveur de François Langer, de François Le Prévôt, de Nicolas Salle et de Robert Lory ; – mandat d'amener lancé par le lieutenant criminel du bailliage d'Évreux contre François Langer, chapelain, inculpé comme compris parmi les personnes « qui avoient, la nuit précédente, armées d'armes à feu et de pistolets, fait grand bruit dans les rues d'Évreux et fait effort de violenter quelques particuliers qui étoient dans la maison du sieur Renault, chapelain de l'église cathédrale, et autres passant par les rues de la ville. » (1er septembre 1663.).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

1er volume contenant les bénéfices dépendant du chapitre cathédral d'Évreux.

G22 , XVIIIe siècle , Aubevoye ; Bernienville ; Branville ; Creton ; Emanville ; Evreux (Ancienne Fondation) ; Evreux (Chapitre Cathédrale) ; Evreux (Grand-Chantre) ; Evreux (Pénitencier) ; Evreux (Ronde, Notre-Dame de la) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Evreux (Saint-Léger) ; Evreux (Saint-Pierre) ; Evreux, chapelle dans les autres paroisses de la ville (Saint Michel des Vignes) ; Evreux, Léproserie saint Nicolas ; Fauville ; Hécourt ; Houetteville ; Mandres ; Mesnil-Jourdain (Le) ; Nuisement (Le) ; Ouche (Le Pays d') ; Pacy-sur-Eure ; Perriers-sur-Andelle ; Plessis-Grohan (Le) ; Quittebeuf ; Reuilly ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Eloi-d'Argences ; Thevray  

Table à la page 1004. Le pouillé dont ce volume fait partie se compose de quatorze registres in-folio renfermant des extraits, tirés des registres de l'évêché aujourd'hui perdus, des actes de présentation et de collation des bénéfices du diocèse. Un volume est consacré à la cathédrale et aux églises d'Évreux ; les dix suivants (2 à 11) comprennent les paroisses du diocèse, classées dans un ordre alphabétique approximatif, l'ordre des archidiaconés et des doyennés ayant été observé pour une même lettre initiale. Les tomes 12 à 14 concernent les abbayes, chapelles, prieurés, léproseries, hôtels-Dieu, dans l'ordre des doyennés. Pour chaque bénéfice, le rédacteur a donné une analyse développée des actes d'élection ou de nomination, de présentation et de collation depuis la fin du XVe siècle jusqu'à la fin du XVIIe. Les renseignements contenus dans le 1er volume s'appliquent aux dignités capitulaires et aux bénéfices suivants : doyenné (1520-1680), chantrerie (depuis 1522) et pénitencerie (1489-1637) d'Évreux ; archidiaconés d'Évreux (1482-1665), du Neubourg (1517-1674) et d'Ouche (1526-1683) ; prébendes des huit chanoines de l'ancienne fondation, du Plessis-Grohan, de Fauville, de la vicomte de Pacy, de Quittebeuf, de Creton, de Houetteville, de Brosville, d'Émanville, de Sainte-Colombe, d'Hécourt, du Nuisement, de la vicomte d'Évreux, de Reuilly, de Thevray, de Perriers, de Bernienville, prébendes dans la cathédrale et sur le sceau de l'évêché ; vicairies de Branville, du Mesnil-Jourdain, de Mandres, vicairie dans la cathédrale ; chapelle épiscopale ; chapelles de la Vierge dans la cathédrale, d'Au-bevoye. De Saint-Denis, de Notre-Dame-de-la-Ronde, de Saint-Gilles, de Saint-Léger et de Saint-Pierre d'Évreux, de Toussaint (église de Saint-Pierre), de Saint-Nicolas et de Saint-Thomas d'Évreux ; prieuré de Saint-Jacques ; chapelle de Saint-Thibault (prieuré de Saint-Jacques) ; abbaye de Saint-Sauveur ; chapelles du maître-autel (Saint-Sauveur), de la messe matutinale (idem), de Notre-Dame (idem), de Saint-Nicolas de l'Officialité, de Saint-Éloi d'Argences, de Saint-Michel des Vignes ; léproserie de Saint-Nicolas d'Évreux,

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux

État des rentes dues au prieuré de Chaise-Dieu. – f. 1 : domaine d'Évreux ; – f. 2 : domaine de Conches et Breteuil ; – f. 3 : domaine de Beaumont-le-Roger ; – f. 4 : domaine de Verneuil ; – f. 5 : domaine de Pont-Audemer ; – f. 6 ; forêt de Breteuil ; – f. 7 : grenier à sel de Verneuil ; – f. 8 : prévôté de Laigle ; – f. 9 : Saint-Martin de Laigle ; – f. 10 : le Fontenil, à Saint-Sulpice près Laigle ; – f. 11 : le Feugeray, à Saint-Martin de Laigle ; – f. 12 : fief de Chauvigny ; – f. 13-14 : Saint-Michel-de-la-Forêt ; – f. 15 : Saint-André du Buat ; – f. 16-26 : le Theil – f. 27-28 : Chéronvilliers ; – f. 29-30 : Chandey ; – f. 31-32 : Bourth ; – f. 33 : Francheville ; – f. 34-36 : Verneuil ; – f. 37 : les Barils ; – f. 38 : les Jonquerais ; – f. 39 : chapelle Saint-Ouen de Bourse, à Saint-Aignan de Ferrières ; – f. 40 : Houetteville ; – f. 41 : Saint-Thomas d'Évreux ; – f. 42 : Saint-Denis d'Évreux ; – f. 43 Beaubray ; – f. 44 : Breteuil ; – f. 45 : Blandey ; – f. 46-47 ; Boissy-sur-Damville ; – f. 48 : Damville ; – f. 49 : Chambray-Gouville ; – f. 50 : le Rouge-Moulin ; – f. 51 : Rugles ; –f. 52 : Saint-Just, à Bois-Normand ; – f. 53-54 : Saint-Martin-de-Vaux ; – f. 55 : Gauville ; – f. 56 : Beufray, à Marnefer ; – f. 57 : la Chapelle-Gautier ; – f. 58 : vavassorie de la Fosse. Au Sap-André ; – f. 59 : baronnie de Crépon ; – f. 60 : Coquainvillers ; – f. 61 : Échanfray ; – f. 62 : cure de Fouqueville ; – f. 63 : cure de Bois-Maillard ; – f. 64 : cure de Courteilles ; – f. 65 : Fouqueville ; – f. 66 : fief d'Ecquetot et châtellenie de la Mailleraye ; – f. 67 : place du vieux moulin à vent de Nogent ; – f. 68-69 : Nogent-le-Sec ; – f. 70 : Quittebeuf ; – f. 71 : manoir de Trun, à Mandres ; – f. 72 : Damville. – Table des matières, avec renvoi au feuillet, à la fin du registre qui porte pour titre : « Livre de recette et inventaire de tout le revenu du couvent de Chaise-Dieu du temps des révérendes mères Félix-Thérèse de Merbouton, prieure, Bonne-Élizabeth Postel, dépositaire, et Marie-Thérèse de Congny, bourcière. ».

H1439 , XVIIIe siècle , Barils (Les) ; Beaubray ; Beaumont-le-Roger ; Beufray (village situé à Marnefer) ; Blandey ; Bois-Maillard (Le) ; Boissy-sur-Damville ; Breteuil ; Chaise-Dieu (Prieuré de) ; Chambray-Gouville ; Chandey ; Chapelle-Gautier (La) ; Chauvigny (fief de) ; Chéronvilliers ; Conches ; Coquinvilliers ; Courteilles ; Crépon ; Damville ; Echanfray ; Ecquetot ; Evreux (Paroisses d') : Saint-Denis ; Evreux (Paroisses d') : Saint-Thomas ; Evreux (Ville) ; Feugeray (Le) sis à Saint-Martin-de-Laigle ; Fonteuil ; Fosse (La) lieu-dit sis au Sap-André ; Fouqueville ; Gauville ; Gouville ; Houetteville ; Jonquerets (Les) ; Laigle ; Laigle (Paroisse Saint-Martin) ; Mailleraye (La) ; Mandres ; Marmefer ; Nogent-le-Sec ; Pont-Audemer (ville) ; Quittebeuf ; Rouge-Moulin (Le) ; Rugles ; Saint-André-du-Buat ; Saint-Just (Prieuré de), sis à Bois-Normand ; Saint-Martin-des-Vaux ; Saint-Michel-de-la-Forêt ; Saint-Ouen-de-Bourse (Chapelle), sise à Saint-Aignan-de-Ferrières ; Saint-Sulpice-près-Laigle ; Sap-André (Le) ; Theil (Le), près Chaise-Dieu ; Trun (Manoir de) ; Verneuil-sur-Avre  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Prieuré de Chaise-Dieu (Ordre de Fontevrault)