Toutes les ressources Caugé 24 résultats (8ms)

Caugé.

H1350 , 1700 , Caugé ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye)  

Requête adressée à l'archevêque de Rouen par Michel Ducy, sous-diacre, nommé curé de la paroisse de Saint-Blaise de Caugé sur la présentation de l'abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux, à l'effet d'être admis à recevoir la prêtrise dans son séminaire, sur le refus de l'évêque d'Évreux, qui déjà s'était opposé à sa nomination sous prétexte d'incapacité.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Caugé.

H1543 , XVIIIe siècle , Caugé ; Claville ; Evreux (Ursulines)  

Plan terrier et description, d'après les aveux du XVIIe siècle, des terres appartenant aux Ursulines d'Évreux à Caugé et à Claville.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Caugé.

H1543 , XVIIIe siècle , Caugé ; Claville ; Evreux (Ursulines)  

Plan terrier et description, d'après les aveux du XVIIe siècle, des terres appartenant aux Ursulines d'Évreux à Caugé et à Claville.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Caugé.

H1350 , 1700 , Caugé ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye)  

Requête adressée à l'archevêque de Rouen par Michel Ducy, sous-diacre, nommé curé de la paroisse de Saint-Blaise de Caugé sur la présentation de l'abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux, à l'effet d'être admis à recevoir la prêtrise dans son séminaire, sur le refus de l'évêque d'Évreux, qui déjà s'était opposé à sa nomination sous prétexte d'incapacité.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Caugé.

H1542 , 1651-1684 , Caugé ; Evreux (Ursulines)  

Lots et partages des biens dépendant de la succession de François Rousselin, situés dans la paroisse de Caugé et aux environs (1651) ; — reconnaissance par Pierre et Jacques Damitte des sommes par eux dues aux Ursulines pour prix de fermage de terres sises à Caugé et pour une rente hypothécaire de 60 livres (1684).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Caugé.

H1542 , 1651-1684 , Caugé ; Evreux (Ursulines)  

Lots et partages des biens dépendant de la succession de François Rousselin, situés dans la paroisse de Caugé et aux environs (1651) ; — reconnaissance par Pierre et Jacques Damitte des sommes par eux dues aux Ursulines pour prix de fermage de terres sises à Caugé et pour une rente hypothécaire de 60 livres (1684).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Copies du testament de « noble dame Anne de Campion, veuve de messire Georges de Carvoisin, vivant chevalier, seigneur de Sassey », et de l'acte d'adhésion des héritiers de la testatrice, Antoine de Campion, chevalier, seigneur de Belle-Fontaine, Jean de Campion et Nicolas-Abraham de Campion, chevalier, seigneur de Montpoignant (1693) ; – déclarations des revenus de la fabrique en 1692 ; – aveux rendus par la fabrique à François Anffrye, écuyer, et à Jacques François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, chanoine, official de l'église de Rouen, pour des terres relevant des seigneuries de La Bonneville et de Claville (1740-1783).

G482 , 1690-1790 , Belle-Fontaine (fief de) ; Bonneville (La) ; Caugé ; Claville ; Montpoignant ; Sassey  
Contexte :
Églises paroissiales > Caugé

Copies du testament de « noble dame Anne de Campion, veuve de messire Georges de Carvoisin, vivant chevalier, seigneur de Sassey », et de l'acte d'adhésion des héritiers de la testatrice, Antoine de Campion, chevalier, seigneur de Belle-Fontaine, Jean de Campion et Nicolas-Abraham de Campion, chevalier, seigneur de Montpoignant (1693) ; – déclarations des revenus de la fabrique en 1692 ; – aveux rendus par la fabrique à François Anffrye, écuyer, et à Jacques François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, chanoine, official de l'église de Rouen, pour des terres relevant des seigneuries de La Bonneville et de Claville (1740-1783).

G482 , 1690-1790 , Belle-Fontaine (fief de) ; Bonneville (La) ; Caugé ; Claville ; Montpoignant ; Sassey  
Contexte :
Églises paroissiales > Caugé

Bénéfices.

G145 , 1589-1788 , Bordeaux ; Caugé ; Evreux, Saint-Sauveur (abbaye de) ; Francheville ; Ivry (Abbaye d') ; Lisieux (Ville) ; Lyre (Abbaye de Notre-Dame de) ; Orléans ; Saint-Antoine-de-Douest-Buzot (paroisse Notre-Dame du Bois)  

Entérinement en l'officialité d'Évreux, des lettres de provision du prieuré de Saint-Martin de Francheville, en faveur de Richard Davy, moine profès de l'abbaye de Lyre (21 avril 1589) ; – prise de possession de la cure de Caugé par maître Michel Ducy, sous-diacre du diocèse d'Évreux, « nommé et présenté par madame l'abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux, comme patronne de ladite cure » (1700) ; – fulmination des bulles nommant abbé d'Ivry « Jean-Baptiste-Polixène-Elzéar Ripert de Monclar, prêtre du diocèse d'Aix en Provence, chanoine et archidiacre de l'église cathédrale de Sainte-Croix d'Orléans et vicaire général du même diocèse » (1760) ; – prise de possession du prieuré de Saint-Antoine de Douest-Buzot, situé dans la paroisse de Notre-Dame-du-Bois, au diocèse d'Évreux, par dom Charles-François Gefrotin, prêtre du diocèse de Lisieux (1763) ; – prestation du serment de fidélité par Jean-Marie Dulau, conseiller d'État, agent général du clergé de France, vicaire général de Bordeaux, pourvu en commende de l'abbaye d'Ivry (1774) ; – déclarations de changement de domicile, faites en l'officialité d'Évreux par les bénéficiers du diocèse non astreints à la résidence.

Contexte :
Officialité d'Évreux

Bénéfices.

G145 , 1589-1788 , Bordeaux ; Caugé ; Evreux, Saint-Sauveur (abbaye de) ; Francheville ; Ivry (Abbaye d') ; Lisieux (Ville) ; Lyre (Abbaye de Notre-Dame de) ; Orléans ; Saint-Antoine-de-Douest-Buzot (paroisse Notre-Dame du Bois)  

Entérinement en l'officialité d'Évreux, des lettres de provision du prieuré de Saint-Martin de Francheville, en faveur de Richard Davy, moine profès de l'abbaye de Lyre (21 avril 1589) ; – prise de possession de la cure de Caugé par maître Michel Ducy, sous-diacre du diocèse d'Évreux, « nommé et présenté par madame l'abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux, comme patronne de ladite cure » (1700) ; – fulmination des bulles nommant abbé d'Ivry « Jean-Baptiste-Polixène-Elzéar Ripert de Monclar, prêtre du diocèse d'Aix en Provence, chanoine et archidiacre de l'église cathédrale de Sainte-Croix d'Orléans et vicaire général du même diocèse » (1760) ; – prise de possession du prieuré de Saint-Antoine de Douest-Buzot, situé dans la paroisse de Notre-Dame-du-Bois, au diocèse d'Évreux, par dom Charles-François Gefrotin, prêtre du diocèse de Lisieux (1763) ; – prestation du serment de fidélité par Jean-Marie Dulau, conseiller d'État, agent général du clergé de France, vicaire général de Bordeaux, pourvu en commende de l'abbaye d'Ivry (1774) ; – déclarations de changement de domicile, faites en l'officialité d'Évreux par les bénéficiers du diocèse non astreints à la résidence.

Contexte :
Officialité d'Évreux

Biens du séminaire d'Évreux situés dans la paroisse d'Aulnay.

G157 , 1623-1742 , Authenay ; Avrilly ; Bonneville (La) ; Boutigny (la fontaine de, à Aulnay) ; Caugé ; Champ-Dominel ; Entre-l'Etang (triège d', à la Bonneville) ; Evreux, Grand Séminaire ; Ferrières-Haut-Clocher ; Guéroulde (La) ; Mandres ; Maubuisson-Bouley ; Maubuisson-Gaillard-Bosc ; Normanville ; Nuisement (Le) ; Poutière (La), fief ; Rouen (ville)  

Copie d'une vente faite par François Loyson à Jean Planchette l'aîné, papetier, demeurant à Aulnay, d'une maison, masure, bien et héritage, située en la paroisse d'Aulnay, hamel du Pont, bornée d'un bout la rivière d'Ron et d'autre bout la forêt du Roy », d'une pièce de terre à Aulnay et d'une autre à La Bonneville, triège d'Entre-l'Étang, pour le prix de 150 livres tournois (1623) ; – copie d'une vente faite par Robert Poteau, de la paroisse d'Aulnay, à Richard Le Coeu, bourgeois de Rouen, d'une pièce de terre labourable située à Aulnay, « triège des Vergées, bornée d'un côté les religieux de La Noë, d'un bout la fontaine de Boutigny, et d'autre bout le pré aux Moulans », pour le prix de 40 livres tournois (1660) ; – requête adressée par les prêtres du séminaire d'Évreux au bailli de Normanville à l'effet d'être autorisés à entrer en possession de deux pièces de terre, sises à Aulnay, qui leur avaient été données par Richard Le Queu, bourgeois de Rouen (1680) ; – aveux rendus en 1731 et 1733 par les prêtres du séminaire à « Gilbert Alexandre de Lombelon des Essarts, chevalier, marquis des Essarts-Avrilly, seigneur dudit lieu des Essarts, La Poutière, La Guéroulde, L'Hommes, Mandres, Nuisement, Maubuisson-Bouley, Maubuisson-Gaillard-Bosc, Ferrières-Haut-Clocher, Caugey, Aunay, Avrilly, Le Champ-Dominel, Autenay en partie et autres lieux », pour des héritages appartenant au séminaire d'Évreux dans la paroisse d'Aulnay.

Contexte :
Grand séminaire d'Évreux

Oissel-Ie-Noble. Caugé.

H695 , 1195-XVIIIe siècle , Caugé ; Conches, Abbaye de Saint-Pierre et Saint-Paul-de-Castillon-les-Conches ; Grez (Les Bruyères du), situées à Oissel-le-Noble ; Lespeisse (Le Bois de), sis à Caugé ; Noë (Abbaye de la) ; Vaudreuil (Le)  

Donation à l'abbaye par Robert du Boisgencelin de cinq acres de terre à Oissel et de divers droits de pâturage, etc., dans l'étendue de son fief ; Robert du Boisgencelin déclare confirmer en outre les donations faites à l'abbaye par Robert du Boisgencelin, son grand-père (1195) ; — donations et confirmations au profit de l'abbaye, de terres et de rentes situées ou assignées à Oissel, par Robert Cape (1203), Geoffroi d'Oissel (1206), Robert du Boisgencelin (1208), Thomas de Grue et Agnès, sa femme (1221), Jean Chevreul (Chevrol), fils de Gilbert Chevreul (1227), Gautier del Legnier (1229), Raoul de Nois (1230), Roger Le Moine, de Ferrières (1231), Emma de Caugé, veuve de Chrétien Mobert, et Guillaume Longue-Épée, son fils (1233), Isabelle, fille de Gilbert Dagot (1230), Richard du Boisgencelin, chevalier (1242), Raoul d'Osmonville (1245), Jean Cape, d'Oissel (1245), Raoul de Sassey (1253) ; — transaction passée entre les religieux de la Noë, d'une part, et les habitants de la paroisse d'Oissel, d'autre part, pour régler les conditions d'exercice du droit de pâturage dont lesdits habitants jouissaient dans les bois de Lespeisse appartenant à l'abbaye et le payement des redevances annuelles par eux dues pour l'usage de ce droit (1259) ; — id., entre les religieux de Conches et ceux de la Noë, au sujet des droits de dîme sur 12 acres de terre sises à Oissel et dans le fief du Vaudreuil (1288) ; — certificat du curé d'Oissel constatant le droit pour les habitants de sa paroisse, de faire pâturer, à de certaines conditions, leurs animaux dans le bois de Lespeisse situé à Caugé et appartenant à l'abbaye de la Noë (1682) ; — plan avec légende explicative, « des bois et partie des bruyères du Grez » (XVIIIe siècle).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Noë (Ordre de Cîteaux)

Caugé.

H675 , 1196-1766 , Bellelandière (triège) sis à Caugé ; Caugé ; Noë (Abbaye de la)  

Donations, confirmations et ventes à l'abbaye de terres et de rentes situées ou assignées dans la paroisse de Caugé par Jean de Mareux (1196-1198), Renaud de Mareux (1199), Roger de Mareux (1204-1206), Richard d'Andé (1204), Renaud d'Angerville (1208), Renaud de Mareux, Hugues et Guillaume, ses frères (1210), Richard d'Argences (1211), Simon, fils de Roger d'Andé, chevalier (1229), Alix de Mareux, fille de Jean de Mareux (1234), Guillaume et Renaud, fils de Girelmus Le Prévôt de Caugé (1238), Jean, Thomas et Pierre Bellant, de Caugé, frères (1243), Enguerran Le Gentil (1252), Raoul de l'Épine (1256), Pierre de Ber-nienville, fils de Roger de Bernienville, et Pierre, fils de Guillaume de Bernienville (1269), Tyecelin de Mareux clerc, de Caugé (1303) ; — bail à ferme passé par l'abbaye à Jean Sinard, journalier à Caugé, de la dîme de la Bellelandière, sur la paroisse de Caugé, moyennant un fermage de 25 livres (1766).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Noë (Ordre de Cîteaux)