Copies (XVIIe siècle) de titres, mémoires et procédures concernant l'ordre des Carmes déchaussés et le couvent de la Garde-Châtel. – Vidimus de la bulle du pape Alexandre V confirmant les privilèges accordés à l'ordre du Carmel par son prédécesseur Jean XXII (Rome, Sainte-Marie-Majeure, 7 décembre, l'an Ier du pontificat [1409]) ; –« mémoire des particuliers bienfaiteurs du Saint-Désert » ; –« prières publiques pour la prospérité du Roy et de la Maison royale, pratiquées dans le Saint-Désert » ; – procédures et transactions entre les Carmes de la Garde-Châtel, d'une part, le prieur et le curé de Montaure, d'autre part, au sujet des dîmes de la paroisse de Montaure (1662-1687) ; – extraits des privilèges de l'ordre du Carmel concernant l'exemption des Novales, « la confrairie de Notre-Dame du Mont-Carmel et de son saint Scapulaire », les indulgences accordées à l'Ordre (1476-1673) ; –« lettres-patentes du Roy Louis XIII pour l'establissement des religieux Carmes deschaussez en France » (1611) ; – titres, procédures et extraits d'actes capitulaires concernant la propriété et la jouissance du domaine rétrocédé de Bayeux, donné par le Roi aux Carmes déchaussés, la fondation et le premier établissement du couvent de la Garde-Châtel, les réclamations des habitants des paroisses voisines au sujet de leurs droits d'usage dans les bois de la Garde-Châtel, les dédommagements accordés aux habitants desdites paroisses ainsi qu'aux officiers de la maîtrise de la forêt du Pont-de l'Arche dont la Garde-Châtel se trouvait séparée (XVIIe siècle).

H1060 , 1409-1686 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Montaure ; Pont-de-l'Arche (Forêt de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Notes sur le noviciat et sur la profession solennelle, en qualité de frère convers, du frère Laurent de Saint-Vincent, appelé dans le monde Vincent-Michel Noville (1750-1753) ; –état sommaire des recettes, des dépenses et des revenus du couvent des Carmes de la Garde-Châtel (1788-1790). Les recettes de l'année 1789 sont évaluées à 7,726 livres 19 sous et les dépenses à 7,319 livres 19 sous 3 deniers, non compris la somme de 1,949 livres due aux religieux par divers particuliers pour la coupe de bois de l'année précédente) ; – procès-verbal de visite et d'inventaire du prieuré de la Garde-Châtel, dressé les 5 et 6 mai 1790 par les officiers municipaux de Montaure : «... Nous sommes transportés dans un bâtiment destiné à bibliothèque, dans lequel nous avons trouvé viron deux cents volumes couverts grande partie en parchemin, les uns contenant les ouvrages de saint Augustin, les autres sur la Bible sacrée, et enfin d'autres sur la vie contemplative, et tous en mauvais état. De là avons passé dans une chambre dans laquelle nous avons trouvé viron cent-cinquante volumes parmy lesquels est l'Histoire ecclésiastique par M. Fleury, les autres relatifs à l'état religieux... Nous avons trouvé dans laditte maison dix-huit cellules logeables à l'usage des dits religieux... Ladite maison est composée de sept religieux profès et de deux frères donnés, tous résident à laditte maison... ».

H1076 , 1750-1790 , Bourg-Baudoin (Le) ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Montaure  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Plans et arpentage de la grande île du moulin d'Andé (1751) ; –« plan et figure de la terre apellée La Quarantaine assise en la paroisse de Saint-Estienne-de-Vauvray, contenant vingt-quatre acres, avec explication des entreprises faites sur icelle », etc. (1682) ; –« plan à vue du fief de Halle-soupe situé en la paroisse de Monteaure, contenant 11 acres » ; –« plan et figure des trièges de la Hayette et Couture-du-Mitan, scitués sur la paroisse de Toste » ; – plan de vingt pièces de terre composant le « triège de Campernel » ; – plan de l'île de Bonport contenant 49 ares 2 vergées 16 perches. – (Cent huitième liasse de l'inventaire de 1784.).

H236 , XVIIIe siècle , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Campernet (fief de), sis à Montaine ; Couture-du-Mitan (triège sis à Tostes) ; Hallesouppe (fief d'), sis à Montaure ; Hayette (triège de la), sis à Toste ; Montaure ; Quarantaine (triège de la), sis à Saint-Etienne du Vauvray  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Copie du bail des droits et des revenus du fief du prieuré de Montaure et de ses extensions et dépendances, passé par Robert de Livre, prieur, à Antoine Le Chien et à Pierre Le Cheron, marchands, bourgeois de Louviers, à charge par les preneurs de remplir ou de faire acquitter les obligations incombant audit prieur ; – procès-verbal de notification à Pierre-Godefroi de Beauvilliers, abbé de Solignac et prieur de Montaure, et à Toussaint Langlois, curé de Montaure, d'une sentence arbitrale prononcée par Jean-François Ferret, conseiller et secrétaire du Roi, et Antoine Vaillant avocat en Parlement, ordonnant « que ledit sieur prieur payera par chacun an la somme de 70 livres, moyennant le payement de laquelle somme ledit sieur curé sera tenu de faire dire par son vicaire les messes dont ledit prieur peut être chargé et d'acquitter aussy le service que ledit sieur prieur seroit tenu de faire faire par un chapelain. ».

G908 , 1665-1684 , Louviers ; Montaure ; Solignac (abbaye de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Montaure

1694-1703

14 B 336 , 1694-1703 , lncarville ; Louviers ; Montaure ; Pont-de-l'Arche — Bailliage ; Porte-joie ; Venon  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 14 B-Bailliage et vicomté de Pont-de-l'Arche > Bailliage, causes civiles > Saisies > Biens de Nicolas Joly, Thomas Lequeu, Noël Liard et Nicolas Moussard, en particulier à Incarville, Montaure, Portejoie, Venon, Saint-Germain-de-Louviers

Aveux rendus par la fabrique à dom Ives Roumin, religieux bénédictin de Saint-Maur (1753), à Madeleine-Catherine-Reine Charles, veuve de François Le Camus (1763), et à Jean-Baptiste-François Le Cordier de Bigards (1766), pour des terres relevant du fief du prieuré de Montaure et des seigneuries d'Écrosville et de Montaure ; – reçu de la déclaration des biens et des rentes de la fabrique, depuis 1522, délivré au trésorier en charge par Jacques de Brévedent, lieutenant-général du bailli de Rouen (1548) ; – déclarations des biens et des revenus-de l'église, produites au greffe des enregistrements des gens de main-morte en 1692 et à l'assemblée générale du clergé de France en 1730.

G905 , 1540-1766 , Ecrosville ; Montaure ; Rouen (ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Montaure

1694-1703

14 B 335 , 1694-1703 , lncarville ; Louviers ; Montaure ; Pont-de-l'Arche — Bailliage ; Porte-joie ; Venon  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 14 B-Bailliage et vicomté de Pont-de-l'Arche > Bailliage, causes civiles > Saisies > Biens de Nicolas Joly, Thomas Lequeu, Noël Liard et Nicolas Moussard, en particulier à Incarville, Montaure, Portejoie, Venon, Saint-Germain-de-Louviers

Aveux rendus par la fabrique à l'archevêque de Rouen (1714), à Jean-Pierre Le Pezant, seigneur de Pinterville (1740), à l'abbaye de Saint-Taurin d'Évreux, à Pierre-Armand Le Vicomte, seigneur de Saint-Hilaire et de Folleville (1751), à Hector-Nicolas Pavyot, seigneur de Saint-Aubin-d'Écrosville, de Cesseville et de Cretot (1755), et à François Le Camus, seigneur de Montaure et du Vieux-Rouen (1763), pour des terres relevant du comté de Louviers, de la seigneurie de Pinterville, du fief de Saint-Taurin à Louviers, des seigneuries de Folleville et du Vieux-Rouen et du fief de La Villette.

G867 , 1714-1763 , Cesseville ; Crestot ; Evreux, Saint-Taurin ; Folleville ; Louviers (paroisse Saint-Jean) ; Montaure ; Pinterville ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Saint-Taurin (fief de), à Louviers ; Vieux-Rouen (fief du) ; Villette (La), fief à Louviers  
Contexte :
Églises paroissiales > Louviers > Saint-Jean

Montaure.

H1066 , 1596-1735 , Bayeux ; Caudebec-les-Elbeuf ; Criquetot (fief de) ; Ecrosville (fief d') ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Haye-Malherbe (La) ; Montaure ; Pont-de-l'Arche, ville ; Rouen (Parlement de)  

Copie d'un aveu rendu au Roi, à cause de sa châtellenie et vicomté de Pont-de-l'Arche, par PierreVigor, sieur de Montaure, conseiller au parlement de Normandie, pour « le fief, terre et seigneurie de Montore qui est un quart de fief de haubert à moy appartenant par acquisition qne j'en ay faite au décret des héritages de M. Jean d'Anfreville le 30 juillet 1612, lequel fief fut et appartint antiennement au sieur de Criquetot, à cause de quoy il en auroit plusieurs fois esté nommé le fief de Criquetot, dont le chef dudit fief est assis en ladite paroisse de Montore et s'estent aux paroisses dudit Montore, Notre-Dame-de-Caudebec, la Haye-Malherbe et aux paroisses voisines » (1634) ; — vente aux Carmes de la Garde-Châtel par Adrien Poirier, seigneur d'Anfreville, Montaure et autres lieux, président au parlement de Normandie, de vingt et une acres demi-vergée deux perches de terres en bois et en labour, en cinq pièces, sises à Montaure, et d'une autre pièce de terre, nommée la Lande, contenant trois acres vergée et demie douze perches, sise à Louviers, paroisse Notre-Dame, pour le prix de 4.400 livres (1768) ; — constitution au profit des religieux de la Garde-Châtel par Étienne Delandre, journalier à Montaure, hameau d'Écrosville, d'une rente de 9 livres 19 sous au capital de 199 livres (1735).

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Seigneuries de Fouqueville (1675-1687), de Freneuse (1643-1683) - fiefs du Gruchet et de Bédanne à Tourville (1630-1671) - comté d'Harcourt (1619 et s.d.) - fief de La Heuse (1685-1687), fief aux Malades à Igoville (1674-1684) - seigneurie de Limare à Crestot (1576-1713) - seigneurie de Limbeuf à Saint-Pierre du Vauvray (1765) - fief de Montaure (1760) - seigneurie de Portpinché (1654-1669) - fief de Saint-Cyr alias Longueil (1704) - seigneurie de Saint-Saire ou fief aux Loups dit Rouville à La Haye-Malherbe (1688) - fief de Thuit-Simer (1620-1686) - terres diverses (1736)

14 B 529 , 1576-1736 , Crestot — Limare ; Criquebeuf-la-Campagne — Limbeuf ; Fouqueville — Seigneurie ; Freneuse — Seigneurie ; Haye-Malherbe — Rouville (aussi Saint-Saire ou Fief-aux-Loups) ; Heuse (La) (n. id.) ; Igoville — Malades (fief aux) ; Montaure ; Pont-de-l'Arche — Bailliage ; Porte-joie — Port-Pinché ; Thuit-Simer (Le) ; Tourville-la-Rivière — Bédanne ; Tourville-la-Rivière — Gauchet (Le)  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 14 B-Bailliage et vicomté de Pont-de-l'Arche > Bailliage, police et administration > Fiefs et ban > Aveux et dénombrements, vérifications, informations, assignations de témoins, estimations de terres et de revenus, états aux fins de réunion

1664-1672

14 B 605 , 1664-1672 , Gouy — Port-Saint-Ouen ; Louviers ; Montaure ; Pont-de-l'Arche — Bailliage ; Pont-de-l'Arche — Maître de pont ; Vaudreuil (Le)  

En particulier : vol chez Claude Le Métayer, sieur de La Rive, au Vaudreuil (1665) - assassinat d'un sorcier à Montaure (1669) - banqueroute frauduleuse de François Malassis, bourgeois de Louviers, et sa mère (1671-1672) - assassinat d'Alexandre Le Cerf, sieur des Authieux, par Nicolas de La Croix, maître du pont de Pont-de-l'Arche, au hameau du Pont-Saint-Ouen (1671).

Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 14 B-Bailliage et vicomté de Pont-de-l'Arche > Bailliage, causes criminelles > Procédures > Procédures diverses